Provinces
Régions
Villes
Publications
Partager
Nouvelles locales et régionales
Mon hebdo virtuel | Montérégie 2012-04-18 00:28:33
Page 1 de 6
  • Partager
    Page 1

    Nos courtiers... toujours premiers devant! 450 349.5868 1050, boul. du Séminaire Nord Bureau 212 Saint-Jean-sur-Richelieu AD{JJ03492680} AD{JJ03510014} Desnouvellestouslesjourssur lechodesaintjean.ca Mont-Saint-Grégoire: lecheminduSous-Bois faitdesvictimes 492676 510014 55 837 EXEMPLAIRES *1 re ANNÉE -N o 27 Àl'intérieur,votre cahier ASSISTEZAU ASSISTEZAUU SSPECTACLE PECTA AC CLE DDE Çabrasseautourde l'écoleDes Prés-Verts faitdesvictimes page 3 page7 Le mercredi 18 avril 2012 Stationnementtroppetitetdifficiled'accès Desmauxdetête pourlesclients Pages4et5 16 pages VOIR DÉTAILS EN PAGE 47

  • Partager
    Page 2

    2 L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 lechodesaintjean.canoe.ca AD{JJ03650250} 650250

  • Partager
    Page 3

    lechodesaintjean.canoe.ca L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 MONT-SAINT-GRÉGOIRE Dangereux,letempsdessucres? Karine Guillet sjr.redaction@quebecormedia.com MONT-SAINT-GRÉGOIRE-Unaccidentsurvenudimanchederniersur lecheminduSous-Bois,àMont- Saint-Grégoire,soulèveleproblème desécuritédecesecteur,particulièrementachalandédurantlessucres. L'accidentestsurvenuendébutd'aprèsmidiprèsdel'érablièreÀlafeuilled'érable. La conductrice d'une petite familiale est entrée en collision avec une motocyclette en voulant tourner dans l'entrée de la cabaneàsucre.Leconducteurdelamoto,un homme de 40 ans, et son passager,unenfant de 10 ans, ont quitté les lieux pour l'hôpital du Haut-Richelieu. On ne craignaittoutefoispaspourleurvie. Bien que la limite de vitesse soit de 50 km/h, le chemin du Sous-Bois aété le théâtredetrois accidentsl'annéepassée. «Pour avoir emprunté le chemin, je suis persuadée que les gens ne respectent pas lalimitedevitesse»,clamelamairessede Mont-Saint-Grégoire, Suzanne Boulais. Elle souligne toutefois que la surveillance policièreest accrue durant la période des sucres,auprintemps,etpendantceluides pommes, àl'automne. «Cequiestproblématique,c'estqueles entréesdecour sont cachées. Les gens ralentissentrapidement »,expliqueRichard Parent, porte-parole de la Sureté du Québec du Haut-Richelieu, qui admet que le chemin du Sous-Bois est plus problématiquependantlapériodedessucresenraisondel'achalandage. Et les piétons? Lesmarcheursquidécidentd'allerfaire une promenade causent également des problèmes de circulation. L'absence d'accotements sur le chemin, ceux qui décident de s'aventurer sur le côté de la rue n'ont d'autrechoix que de se promener danslamêmevoiequelesvoitures.«Iln'y AD{JJ03472405} 472405 Agence immobilière hypothécaire *hypotheca AC inc. *Membres de l'ACCHA L'accidentdelarouteablessélesdeuxpassagersdelamotocyclette(PhotoKarineGuillet.) apas d'accotement parce qu'il n'y apas assezd'entrées.Enplus,c'estunezonede protectionnaturelle»,expliqueMmeBoulais. Une étude au sujet des accotements avait d'ailleurs été réalisée il yaquelques annéesparlamunicipalité.Leprojetavait toutefois rencontrédes objections de la part des résidants, qui avaient finalement faitavorterleprojet. NOUVEAUX ACHETEURS faites-vous pré-qualifier et garantir un taux jusqu'en juillet 2012. Hélène Meunier,une des propriétaires de l'érablière La Goudrelle,croit que le chemin est la plupart du temps sécuritaire. Elle souligne que plusieurs érablières possèdent leurs propres pistes de randonnées et que les clients peuvent s'y promener librement sans encombrer la voie publique. Pourtant, lors de la visite de l'Écho de Saint-Jean sur le Chemin du Jacques Dépelteau Courtier hypothécaire 514 919-2225 Kimie Larochelle Courtier hypothécaire/ accréditée, M. Ed. CHA 450 545-1030 Nathalie Lapointe Courtier hypothécaire 450 359-2020 3 Sous-Bois,aumoinsunevingtainedepiétons se promenaient en groupe de trois ou quatrepersonnes. Pour Mme Boulais, c'est un des problèmes auxquels il faudrait sensibiliser les touristes. «Les citadins ne sont pas habitués au milieu rural et pensent qu'ils peuvent se promener partout parce qu'ils sont en campagne », explique-t-elle.

  • Partager
    Page 4

    4 L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 lechodesaintjean.canoe.ca SAQ:aucuneplainteofficielle Francis Dugas francis.dugas@quebecormedia.com SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU-Mis aufaitdescritiquesdeplusieurs clientsconcernantlanouvellesuccursaledelaSAQduboulevardSéminaire,ledirecteurgénéraldelaVille deSaint-Jean-sur-Richelieuaindiqué qu'ils'informeraauprèsdesdirigeantsdel'entreprisepourconfirmer cesplaintes. «Personnellement, c'est la première fois que j'entends parler des problèmes de stationnement àlaSAQ », dit Daniel Desroches. Si ces plaintes sont fondées, M. Desroches croit qu'il faudra évaluer s'il yades solutions ou des correctifs à apporter.Encequiatraitauxproblèmes de sécurité des deux principaux accès à l'établissement, une des critiques des consommateurs, il s'est contenté de répondrequ'il faudrait voir avec la police si elle areçu des plaintes àcet effet. Selon le porte-parole de la police de Saint-Jean,MartinAnctil,ilyaeuunaccident répertorié depuis le début de l'année àl'intersection desboulevards Saint-Luc et du Séminaire, mais aucune plainte relative àlanouvelle succursale n'a été rapportée. M. Anctil ne peut confirmers'ilyaunlienentrel'accident etlanouvelleSAQ.«Pourcequiestdes craintes évoquées àpropos de la sortie qui donne sur le boulevardSaint-Luc, onnepeutconfirmersic'estsécuritaire, mais les données ne nous dise pas le contraire»,dit l'agent. Choix du terrain Questionné sur le choix de la SAQ de s'installer àcet endroit, M. Desroches a souligné que le sujet avait été discuté avec le conseil municipal, mais que le pouvoir des autorités municipales était limité. «LaSAQ nous asoumis leur devis. C'est eux ultimement qui pouvaient prendre la décision de s'installer là », dit-il. Selon le conseiller du district 11, Alain Laplante, la succursale respecte la règlementation municipaleenvigueur.«Àl'œil,jetrouvais qu'il n'y avait pas beaucoup de places de stationnement avant la construction, mais tout est conforme. » Le conseiller arappelé qu'il yavait eu deux dérogations mineures qui avaient été adoptées avant l'autorisation de construire, mais que ça ne concernait pas le stationnement. «SILESTATIONNEMENT ESTPLEIN,C'ESTAUSSIPARCE QUEÇAFONCTIONNEBIEN» -RENAUDDUGAS, PORTE-PAROLEDELASAQ Àl'entréeparleboulevardduSéminaire,lavueestobstruéeparunabribus. (photosFrancisDugas) Achalandé,mais populaire Selon Renaud Dugas, porte-parole àlaSAQ, le manque de places de stationnement peut être vupositivement. «Selon nous, la transition de l'ancienne succursale du Carrefour Richelieu s'est bien déroulée et les ventes sont bonnes. Si le stationnement est plein, c'estaussi parce que ça fonctionne bien », dit M. Dugas, en soulignant qu'il n'a pas reçu de plaintes depuis l'ouverture delasuccursale. «Nous verrons avec la direction pour vé- rifier ces informations », dit-il. Le porte-parole croit que le manque de place lors des périodes de pointes, comme les fins de semaine et la veille des journées fériées, est normal. «Nous demandonsaux gens d'êtrepatientset de magasiner un peu plus d'avance pour éviter ça. » Ouverte au public depuis le 31 janvier,lanouvelle succursale aune superficietotalede10000piedscarrés,soit près de 2500 pieds carrés de plus que l'ancienne succursale. M. Dugas expliquequelechoixdudéménagement LanouvellesuccursaledelaSAQestdifficiled'accès.(photoFrancisDugas) en est surtout un commercial. «Selon nos études, il ya22000 véhicules qui passent ici àchaque jour.Onvoulait profiter de l'achalandage du Pasquier et du développement qui se fera sur la rue Douglas. »LaSAQ asigné un bail de 15 ans pour la location de la bâtisse. Selon le porte-parole, le nombre d'employés réguliers est demeuré le même depuis le déménagement de la succursale, soit sept.

  • Partager
    Page 5

    lechodesaintjean.canoe.ca L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 NOUVELLESAQDUBOULEVARDDUSÉMINAIRE Unstationnementinadéquat Francis Dugas francis.dugas@quebecormedia.com SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU- Le stationnement de la nouvelle succursale de la SAQ, située au coin des boulevards du Séminaire et Saint-Luc, est problématique. C'est l'opiniondeplusieurs clients rencontrés samedi devant l'établissement.Certains personnes se plaignent de l'accès difficile au commerce, d'autres pointent du doigt le manque de places de stationnement. «Ici, lorsqu'on approche d'une fête, le stationnement déborde tout le temps! », dit Jean Forget, un client rencontrélaveille de Pâques. Il souligne qu'il était plus facile de se stationner àl'ancienne succursale du Carrefour Richelieu. «Parfois, ilfallaitsestationnerplusloin,maisau moins, on trouvait de la place », dit-il. Un avis que partage Frédéric Seney, qui croit que les dirigeants sont victimes de leur succès. «C'est déjà arrivé que j'ai dû attendrequ'une place se libère avant de me stationner. Jesuis venu jeudi ou vendredi soir passé et c'était la mêmesituation, le stationnement est souvent complet», dit-il. Lors du passage du journal,samedi en début d'après-midi, il est arrivé à plusieurs reprises que des voitures devaientfairelafileenattendantdetrouver une case de stationnement. Accès difficile AD{JJ03580931} CESSEZ DE FUMER ! 295 $* ET MOINS Payezcemontant sivouscessezdefumer zerotabac.com RABAIS DE 50$ * 2personnes *Certaines conditions s'appliquent. «ICI,LORSQU'ON APPROCHED'UNEFÊTE, LESTATIONNEMENT DÉBORDETOUT LETEMPS!» -JEANFORGET «Lasortieducôtédela104estsituée près de l'intersection de Séminaire. Quand tu circules en direction de *Durée limitée Champlain, ça peut êtredangereux si quelqu'unquitterapidementlestationnement»,noteDeniseLavallée,unecitoyenne de Saint-Jean, qui en était àsa premièrevisiteàlanouvellesuccursale. JeanForgetcroitqu'ilyadesrisques de collision du côté de l'entrée située surleboulevardduSéminaire.«Quand tu sors par-là, il yalacabine d'arrêt d'autobus qui coupe la vue, on doit donc s'avancer pour voir le trafic arriver,ilyadesrisquesdecollision»,ditil.Rencontrésurplace,leconseillermunicipalMarcoSavards'estditconscient des critiques concernant le manque de places de stationnement lors des périodes achalandées. Il soulignetoutefoisque l'établissement respecte la règlementation municipale en vigueur et que tout est conforme. Le conseilleracependant quelques doutes concernant la sortie qui débouche sur le boulevardSaint- Luc. «L'aménagement de cette sortie est problématique. Comme automobiliste, il faut êtrevigilant », dit-il. COMMENTLANOUVELLE SAQPOURRAITAMÉLIO- RERLESTATIONNEMENT ETL'ACCÈSÀSA SUCCURSALE? Écrivez-nousà: sjr.redaction@quebecormedia.com Pierre Bourgeois SANTÉ ÉCONOMIE LIBERTÉ 580930 MarcoSavard,conseillermunicipal AD{JJ03471292} Grandes retrouvailles le 19 mai prochain Hôtel Gouverneurs /Info:http://www.facebook.com/home.php#!/beaulieu.quatrevingtdeux 471288 VOUS ÉTIEZ FINISSANTSÀBEAULIEUEN1982? Àvos Àvos pieds... pieds... depuis1997 depuis1997 FrédéricSeney,client(photos:Francis Dugas) Orthèsesplantaireset chaussuresorthopédiques ORTHÈSES POUR *DIABÉTIQUES *SPORTIFS *DÉLICATES 303, boul. St-Luc Ouest, Saint-Jean-sur-Richelieu Saint-Jean-sur-Richelieu 450.359.0192 450.359.0192 5

  • Partager
    Page 6

    6 L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 lechodesaintjean.canoe.ca pinions Dessolutionsdurables La crue saisonnièredes rivières est un phénomène naturel, cyclique et souhaitable.Àchaque printemps, le Richelieu reprend ses droits de passage et, ce faisant, inonde des zones habitées. Les médias ont rapporté certaines propositions mises de l'avant pour contrer l'impact des inondations. On laisse entendre qu'il faut construireunouvrage régulateur ou draguer le lit de la rivière. Après les inondations de la rivièreRichelieu des années 1970, la Commission mixte internationale (CMI) aentendu les mises en garde d'experts américains et canadiensconcernant les travaux de régularisation.Les évènements survenus depuis, desdeuxcôtésdelafrontière,leurdonnent raison :les digues ont cédé àlaNouvelle- Orléans (2005) et dans d'autres villes le long du fleuve Mississipi. Plus près de chez nous, le barrage Beaudet àVictoriaville s'est avéré inefficace (2008) et celui du lac Kénogami aaggravé lesinondationsduSaguenay(1996).Etque dire des impacts environnementaux des ouvrages régulateurs? Ils causeraient la lente eutrophisation des milieux aquatiquesenamont.Quantauxtravauxdedragage,ceseraitladestructionimmédiatedes milieux aquatiques. La pêche récréative, une activitétrèspopulairedans la région, en serait affectée. Quoiquenousfassions,ilneserajamais possible de contrôler les précipitationsde neige et de pluie, ni la températureetle vent. Nous pouvons toutefois contrôler la construction domiciliaire dans la plaine inondable. Depuis sa création en 1978, le Mouvementécologiquedemandeauxgou- Précision Dans un texte publié dans la dernière édition, il était question de deux épisodes de punaises de lit dont aété victime l'hôpital du Haut-Richelieu. C'est pour la ré- lechodesaintjean.ca Éditeur: DenisTétreault Directrice de l'information: Caroline Boisclair Journalistes : Jean-François Guillet Francis Dugas Directrice adjointe aux ventes : Chantal Hébert vernements d'interdire les nouvelles constructions dans la plaine inondable de la rivièreRichelieu. Le gouvernement du Québec afinalement abondé en ce sens en adoptant, en 1996,saPolitiquedeprotection des rives, du littoral et des plaines nondables.Celle-ciprévoitquelesplansde gestiondelaplaineinondablepréparéspar les municipalités présentent «une amélioration de la situation générale de l'environnement sur le territoire de son application».Malheureusement,lesmunicipalités du Haut-Richelieu ont raté l'objectif.En2011,legouvernementduQuébec acontourné sa proprePolitique en autorisant la reconstruction des résidences lourdement endommagées lors des inondations.Noussoulignonsquelescrues du Richelieu ont une fonction écologique cruciale pour la reproduction de plusieurs espèces de poissons. La seule solution viableàlongtermesetrouvedansl'utilisation restreinte de la plaineinondable.Les municipalités devraient yinterdiretoute nouvelle construction, réservant les terrainsàdesfinsrécréatives,forestières,agricoles ou de conservation. Cela permettrait incidemment d'accroîtrel'accès du public àlarivièreRichelieuetdemettreenvaleur le potentiel éco-touristique des zones riveraines. C'est dans cette optique que le Mouvementécologiqueentendparticiperauxcolloques organisés en 2012 par les gouvernements du Québec, du Vermont et du New Hampshire. MarcJetten,président MouvementécologiqueduHaut-Richelieu giondeSaint-Jeandanssonensemblequ'il faut parler d'une recrudescence de cas de punaises de lit, et non pour l'hôpital, où deux chambres seulement ont été touchées. Téléphone : 450 376-4646 Télécopieur : 450 376-4666 Annonces classées : 1877 750-5052 Distribution et plaintes :1877-663-9002 Coordonatrice : JoanyPiette Conseillers(es) publicitaires : Chrystiane Collette Hélène Forcier Maxime Nystrom Nadia Morissette Infographie : Centrale de montage Sun Media Directeur général régional, Québecor Média :Mario Marois Tirage :55837 exemplaires Édité par Corporation Sun Media, ayant son siège social au 612, rue Saint-Jacques, Montréal, Qc, H3C 4M8, imprimé par l'Imprimerie Mirabel, ayant son siège social au 12,800 rue Brault, Mirabel, Québec, J7J 1P3 et distribué par Messageries Dynamiques |Réseau Québecor Média inc.|900 St-Martin O,Laval (Québec), H7S 2K9, 1-877-663-9002. Les bureaux du journal L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu sont situés au 81, rue Richelieu suite 102 B, J3B 6X2 Saint-Jean-sur-Richelieuest-elleauxprisesavec unproblèmed'anglicisation? JEAN-PHILIPPE LUSSIER,Saint-Jean «Jenetrouve pas vraiment.Ilyasouventdesgens quiparlentanglais,maisjene croispasqu'ilyaitdel'anglicisation. On devrait accepter lesdeuxlanguesàlaplacede voirçacommeunemenace.» DANIELLEFRENET, Saint-Jean «Nonpasvraiment,maisil aplus d'anglophones qu'il n'yenavaitavant.Jetravaille dans un magasin et c'est vrai qu'il yaplus de personnes quiparlentenanglais.» HENRIETTETHUOT, Saint-Jean «Jenepense pas. Je n'ai pas eu de problème jusqu'à maintenant. Je me fais presque toujours servir en français. Ça ne m'arrive pas souvent de sortir mon anglais!» SIMONROY, Saint-Jean «Non, je n'ai pas vraiment remarqué.Jenesaispascomment c'était avant, mais j'habiteàSaint-Jean-sur-Richelieu depuis sept ans et je ne vois pasunegrandedifférence.» Photosetproposrecueillispar: KarineGuillet PIERRELEBLANC, Saint-Jean «Pas vraiment. Ce n'est de comparable avec Montréal.Quandiln'yaque1%despersonnesquisontanglophones, il yapeu de risque que la population s'anglicise.» ROSAIREBROSSEAU, Saint-Jean «Je ne me suis pas posé la question, mais je ne croirais pas. ÀMontréal,ilyaunproblème d'anglicisation par contre.»

  • Partager
    Page 7

    lechodesaintjean.canoe.ca L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 DESPRÉS-VERTS/SECTEURSAINT-LUC Victimesdesvandales Jean-François Guillet jean-francois.guillet@quebecormedia.com SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU -Des dizaines de résidants du secteur Saint-Luc, àSaint-Jean-sur-Richelieu, en ont ras le bol des adolescents délinquants qui font du grabuge près de l'école Des Prés-Verts. Graffitis, consommation de drogue et d'alcool,intimidation,vandalisme,nesont que quelques exemples de ce qu'ont àendurer presque quotidiennement des citoyens comme Gaston Henri, qui habite depuishuitans rueAlexis-Lebert. «Avant, c'était un secteur tranquille, mais depuis environ cinq ans, c'est infernal. Les jeunes s'attroupent dans le stationnementdel'écolepoursepasserdela drogueetdelaboisson,enplusdefairedu bruit jusqu'aux petites heures du matin. C'est sans compter le vandalisme dans le parcetaux maisons autour.Çaduredepuis assez longtemps, il faut que la Ville fassequelquechose»,clame-t-il. JoannickChoquette-Lebeau,qui réside aussisurAlexis-Lebert,estdumêmeavis. «J'ai déjà été adolescente et je peux comprendreque les jeunes veulent se défouler.Mais de là àtout briser et àdéranger le quartier en entier,ilyades limites. Ilsontmêmemislefeuàlacabaneprèsde lapatinoireilyaquelquessemaines.Trop c'esttrop! »lance-t-elle. Une autrerésidante,qui tient àgarder l'anonymat, estime que la situation adégénérédepuisdeuxans. «Jegarde des enfants et je n'ose plus aller avec eux dans le parc. Il yades condomsetdesbouteillesdebièrebrisées unpeupartout,dit-elle.Ilyadesdizaines deplaintes,maisriennebouge.» Des dizaines de plaintes La police est bien aux faits de la réalité que vivent les résidants du quartier. AD{JJ03622528} Franchisé des Architectes hypothécaires TAUX Variable : 3ans 5ans : 2.90% 2.95% 2.99% 3.29% 10 5ans ans: : 3.19% 3.89% Multi-logements : 2.99% 3.04% *certaines conditions s'appliquent Leparcadjacentàl'écoleDesPrés-Vertsestdésertéparlesrésidantsdusecteurparcequedesadolescentsysèmentledésordre. (photosJean-FrançoisGuillet) Au cours de la dernière année, près de70plaintesontétédéposéesauService de police de Saint-Jean concernant les comportements délinquants des adolescents qui se regroupent près duparc. «Nous ne voulons pas barrer les parcs. Le hic, c'est de les rendre sécuritaires. Nous avonsdéjà soumis des recommandations àlaVille en 2007 au sujet du manquedelumièredansleparcadjacentà l'école Des Prés-Verts. D'ailleurs, l'ajout d'éclairage dans des endroits aux prises avec le même genredeproblématique à Saint-Jean adiminué le phénomène de près de 90 %»,affirme Serge Mainville, porte-paroleduServicedepolice. Le conseiller du secteur,PierreParadis, n'a pas tardé àréagir après avoir été mis aufaitduproblème. «Jemerendscompte que c'est majeur et je ne comprends pas que ça ait traîné si longtemps.J'aidemandéàcequ'onagisse rapidement, notamment en installant de l'éclairage si c'est possible. Nous ne pou- VISITEZ NOTRE SITE WEB POUR VOIR TOUTES NOS PROMOS www.visionhypotheque.ca PROFITEZ DE NOS 20 ANS D'EXPÉRIENCE vons plus tolérer ce genredechoses là. Il ne faut pas que les gens hésitent àme contacter lorsqu'il yades problèmes », fait-ilvaloir. Desoncôté,JocelyneDandurand,ladirectrice de l'école Des Prés-Verts, est déjà enpourparlersaveclaVille. «Jepense que l'ajout de lumièreserait dissuasif.JecollaboreaveclaVilledansle dossier,mais il faut aussi que les gens du quartier se mobilisent. Il faut en parler et agir ensemble pour que les choses changent»,assure-t-elle. QUEPEUTFAIRE LAVILLECONTRE LEVANDALISME? Écrivez-nous à: sjr.redaction@quebecormedia.com L'ÉQUIPE VISION HYPOTHÈQUE Serge Lafrenière Courtier hypothécaire Chantal Gagnon Courtier hypothécaire JoannickChoquette-Lebeau,unerésidantedelarueAlexis-Lebert,estimeque laVilledoitagir. Jacques Pipon Courtier hypothécaire VENEZ NOUS RENCONTRER : 133 boul. St- Luc, suite 205, St-Jean sur Richelieu 450.895.3574 7 622524 Marie-Hélène Tanguay Adjointe hypothécaire RÉSIDENTIEL MULTI-LOGEMENTS / ACHAT REFINANCEMENT pour payer vos dettes peut s'avérer intelligent, Appelez-nous!!! 622528

  • Partager
    Page 8

    8 L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 lechodesaintjean.canoe.ca MRCDUHAUT-RICHELIEU Unnouveausyndicatagricole SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU -Les quelque 1100 producteursdelarégion, membres de l'Union des producteurs agricoles (UPA),sesont regroupéspour former un nouveau syndicat qui représentera dorénavant l'ensemble de la MRC du Haut-Richelieu. Le nouveau Syndicat de l'UPA du Haut-Richelieucomprendra les quatorze municipalitésduterritoireautrefoisrépar- ties dans cinq syndicatsdebase. Le président est Jaclin Bisaillon, un producteur de céréales résidant àSaint-Paulde-l'Île-aux-Noix. Il promet d'être à l'écoute des producteursetsurtoutdedéfendre les entreprises agricoles de la région. Le vice-président est Mario Boulais,deSainte-Brigide-d'Iberville.«LaredéfinitionduterritoireenfonctiondelaMRCpermettradecréerunsentiment d'appartenance entre les agriculteurs et les citoyens. Aussi, nous pourronsfairevaloirplusefficacementles AD{JJ03683556} Les es es plats plats lats lats L L chauds chauds p p besoinsetlesprioritésdesproducteursauprès des autorités concernées. De plus, ce nouveau Syndicat permettra de rallier les producteurs provenant de deux fédérations,soit celles de Saint-Jean-Valleyfield et de Saint-Hyacinthe»,expliqueM.Bisaillon. Le conseil d'administration «LAREDÉFINITIONDU TERRITOIREENFONCTIONDE LAMRCPERMETTRADECRÉER UNSENTIMENT D'APPARTENANCEENTRELES AGRICULTEURSETLES CITOYENS.» Le nouveau conseil d'administration compteraentout24représentants.Onretrouvera notamment neuf représentants territoriaux, sept administrateurs des plus importantes productions de la MRC, àsavoir : les cultures commerciales,lebovin, lelait,lesfruitsetlégumesdetransformation, leporc,lesmaraîchersetlespommes. Deux postes seront attribués pour d'autres productions locales. Il yaura aussi un représentant pour les fermesde petitetaille,enl'occurrenceuneentreprise agricole ayant des revenus brutsannuels de moins de 50 000$.Leconseil d'admi- Dimanche le 13 mai Bunch Fte des Mères BunchFte de la des Mères Services :11hrs &13hrs 17.95$ par personne 8.50$ Œufs brouillés Jambon ambon fumé, umé, Saucisses, J aucisses, f Bacon S Jus d'orange Mimosa Pommes de terre rissolées 12 choix de salades assorties Fèves au lard Crudités rudités avec trempette C Pain ain doré, oré, P crêpes rêpes d et gaufres e c t Plateaux lateaux de fromages d P e Saucisse aucisse cocktail, ocktail, S ailes iles dec poulet a d e Fruits frais Ragoût agoût de boulettes, oulettes, d R e tourtière b Pâté de foie, cretons &terrine & terrine Viandes iandes froides, roides, V Œufs ufs farcis f Œ es es lats lats L L chauds chauds p p cuisinés cuisinés Filet de poulet mariné Fesse de porc braisé Saumon aumon fumé, umé, salade S alade f de crevettes d s e Desserts esserts assortis, D viennoiseries Croissant roissant &muffins muffins & C Moules oules marinières arinières M et crevettes revettes e t m provençales c Tortellini sauce rosée 17.95 Côte de bœuf au jus &Gigot d'agneau 8.50 pour les enfants de 5à12ans Taxes &service en sus Les plats chauds cuisinés Club de golf de la Vallée des Forts (450) 346-6090 valleedesforts@sympatico.ca Les es plats plats lats L frids frids frids p 683556 JaclinBisaillon,présidentdunouveausyndicat.(photo:Courtoisie) nistration sera complété par un représentant chacun de la relève, des agricultrices etdusecteuranglophone. Actuellement, il ya648 fermes dans la MRC. Selon les données du MAPAQ, les revenus agricoles déclarés en 2009 s'élevaientàplusde256millions$. Selon M. Bisaillon, les producteurs agri- AD{JJ03685622} colesreprésententunerichessepatrimoniale et économique pour la région. «Laréorganisation de l'Union nous permettra d'être encoreplusprésentsdanslesorganismesdu milieu.Aussi,pourlesmunicipalitéslocales, larestructurationsyndicaleduterritoireleur rendra plus facile de trouver les bons interlocuteursdumilieuagricole.» 678727

  • Partager
    Page 9

    lechodesaintjean.canoe.ca L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 LescoursannulésauCégep Francis Dugas et Agence QMI francis.dugas@quebecormedia.com SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU-Les coursquidevaientêtredonnéslundi auCégepdeSaint-Jean-sur-Richelieu ontfinalementétéannulés. L'administrationducégepavaitimposé la reprise des cours, suscitant la grogne desétudiantsengrèvecontrelahaussedes frais de scolarité àl'université. D'ailleurs, afin de fairerespecter le droit de grève de l'Association générale des étudiants (AGECSJR), des centaines d'étudiants se sontprésentésaucégeplundimatin pour effectuer un blocage des portes. La direction atoutefois confirmé que l'enseignement régulier et la formation continue, ainsi que les activités du cégep, étaient suspenduslundi. «Malgrénotrevolonté de permettre l'accessibilitéaucégepetdereprendreles cours,nousavonsl'obligationd'assurerla sécuritédenosétudiants,notrepersonnel etlasécuritédeslieux»,adéclaréChantal Denis,directricegénéraleducégep. La direction du cégep atoutefois décidé, lundi avant-midi, d'annuler les coursàl'enseignementrégulierjusqu'àla prochaine assemblée générale de vendredi. AD{JJ03685631} AD{JJ03686859} Blocageetmanifestation Dès5h30,desétudiantsbloquaientdéjà lesprincipalesentréesducollège.Vers8h 00,ilyavaitprèsde500personnesréunies pour manifester devant le collège. Plusieurs professeurs de cégep et d'universités se sont joints àlamanifestation. Le députéprovincialdeSaint-Jean,DaveTurcotte, est allé appuyer les étudiants dans leurlutte. Le président de la Fédération étudiante collégialeduQuébec(FECQ),LéoBureau- Blouin, s'était déplacé pour l'occasion. «Noustrouvonsinquiétantquedesadministrations nient les votes de grèves qui sontfaitsdemanièredémocratique»,dit-il. Vers9h,prèsde200étudiantsontquitté le cégep pour défiler dans les rues de la ville àpartirduboulevardduSéminaire. Leprochainvotepourreconduireounon la grève se tiendra en assemblée générale vendredimatinauThéâtredesDeuxRives. Vote serré Les élèves du Cégep de Saint-Jean-sur- Richelieu avaient voté en faveur d'un prolongementdelagrèvepourunesixièmesemaine. Levoteétaittrèsserré,aupointoùlesétudiants ontdûrecommencerl'exercicedevoteàmain levée.Aufinal,lemaintienduboycott jusqu'au 20avrilaétéadoptéavec50,6%desvoix. 685631 Adresse: 13, rue Alexander Russ àMont St-Grégoire Terrain 16 600pi² Garantie APCHQ Pour des informations additionnelles,communiquez avec Christian Clermont au 514-703-6325 686859 LeprésidentdelaFédérationétudiantecollégialeduQuébec,LéoBureau-Blouin, s'étaitdéplacépourl'événement.(photoFrancisDugas) LeprésidentdelaFédérationétudiante collégiale du Québec, Léo Bureau-Blouin, aété invité àprendrelaparole. «Je suis conscient que cette grève-là est longue et AD{JJ03674864} >>> 4JOURS SEULEMENT 19-20-21-22Avril Jeu.-Ven. 9h30à21h 25%50% à HOMMEFEMME ToutesgrandeurXXLetplus! Directlyfromthemanufacturer 725,Boul.DuSeminaireNord St-Jean-Sur-Richelieu,QC. Samedi 9h30à17h Dimanche 9h30à16h 9 Jacoby COLLECTION2012 MANTEAUXDECUIRPOURTOUSLESSTYLES COURT-TROISQUART-LONG-TROISSAISONS-SPORT HôtelGouverneurRelais dure. Mais je crois que c'est là la caractéristiquedes grands combats au Québec,» a-t-il dit en guise d'encouragement aux étudiantsdela région. Accessoiresdemotodisponible 514.513.5833 450.348.7376 819.478.4971 www.imprimerieavantage.com 1.800.388-5930 674864

  • Partager
    Page 10

    10 L'Écho de Saint-Jean-sur-Richelieu, le mercredi 18 avril2012 lechodesaintjean.canoe.ca AD{JJ03684300} Suivez la route des économies * ! ASSURANCES Auto Habitation Produits récréatifs Voyage Entreprise Ferme Sauvez du temps et de l'argent en passant par notresoumission en ligne! www.lussierassurance.com SIMPLE, RAPIDE ET ÉCONOMIQUE! 20de rabais de %près 10 % de rabais 50 ans et plus 96 % de taux de satisfaction en regroupant vos assurances Auto et Habitation chez nous! en demandant une soumission en ligne pour votre bateau, moto ou VTT! Trio de rabais pour vos véhicules récréatifs 10 % par véhicule si vous assurez 2 produits et plus de même catégorie 10 % de rabais si vous assurez aussi votre Auto OU votreHabitation Osez direvotreâge tout haut et profitez de nombreux avantages! Rabais spéciaux aux membres d'associations. Nos 10 experts en sinistre vous accompagnent de AàZdans vos réclamations. Rien de plus simple! Difficile de vous assurer? Ça vaut le détour! 20 % de rabais si vous assurez aussi votreAuto ET votreHabitation vous permet de continuer votreroute! *Certaines conditions s'appliquent. St-Jean|87,St-Charles|450347-3763 684300 Larivièrene déborderapas Audébutavril,onconstataitqueleniveaudelarivièren'étaitpasinquiétant. (photo:MaximeLandry/AgenceQMI) SAINT-JEAN-SUR-RICHELIEU - Les riverains peuvent dormir en paix :larivièreRichelieu ne risque pas de sortir de son lit si la tendance se maintient, fait savoirlaVille de Saint-Jean-sur-Richelieu dans un communiqué émis jeudi. Le niveau de la rivièreaffichait alors un niveau de 29,06m, soit près de 84 cm demoinsqueleniveaumineurd'inondation (29,90 m) et il ne reste plus de neige au pied des montagnes. L'an dernier àpareille date, le niveau mineur d'inondation était atteint, ce qui signifie que la rivièresort de son lit et qu'il commence àavoir de l'eau sur certainsterrains.Depuisplusieurssemaines déjà, les citoyens qui ont été touchés par l'inondation du printemps dernier,observent avec soulagement que la rivière Richelieunes'estpasmontréemenaçante cetteannée.Eneffet,depuislami-marsle niveau est en baisse. La faible accumulation de neige dans les montagnes autour dulacChamplain,lapluiepeuabondante avant et pendant la période de crue des eaux nous ont été favorables. Comme àchaque année, dès février le comité des inondations de la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu s'est mis en modesurveillanceetpréparation:enregistrement quotidien du niveau de l'eau,installationdepompesauxiliaires d'appoint prêtes àfonctionner, nettoyage des réseaux, rondes d'observation, commande de sacs de sable telles sont les actions qui ont été menées. Àlasuite aux inondations du printemps dernier,ladirection régionale de la Sécurité civile et ses principaux partenaires, dont la Ville de Saint-Jean-sur- Richelieu, ont uni leurs compétences et partagé leurs connaissances afin de mieux anticiper une inondation en vue d'alerterdefaçon efficace la population et d'initier les mesures adéquates. Heureusement, dans notrerégion, l'opération alerte n'a pas eu besoin d'êtremise en place et l'on ne croit pas que le niveau mineur d'inondation, soit 29,90m, soitatteint.SelonlemaireGillesDolbec, «même si le risque d'inondation est presque inexistant cette année, la Ville de Saint-Jean-sur-Richelieu et ses partenaires continuent de travailler de concert pour parer àtoute éventualité».(Source :Ville de Saint-Jean-sur- Richelieu)

Page 1 de 6

Un moment SVP